1 août 2013
Via Rail révise son offre de service à Saint-Hyacinthe
Une gare sans guichet et sans personnel
Par: Le Courrier

Il ne sera plus possible, à compter du 25 octobre, de se procurer un billet pour monter à bord des trains de passagers de Via Rail à la gare de Saint-Hyacinthe.

Cette décision a été prise à la suite d’une révision pancanadienne du niveau des services dans les gares, dont les conséquences se font surtout sentir au Québec, en Ontario et dans l’est du pays.

À Saint-Hyacinthe, cette décision se traduit par la perte d’un emploi, soit celui de l’unique agent qui opérait le point de service. La gare demeurera toutefois accessible à tous les clients qui pourront attendre le train à l’abri des intempéries. Ces derniers devront désormais se procurer les billets par téléphone ou en ligne, puisqu’aucun guichet libre-service ne viendra remplacer le commis. « Par téléphone, les clients peuvent se procurer les billets en parlant à un agent à toute heure du jour ou de la nuit, sept jours par semaine. Par ailleurs, en se procurant les billets par téléphone ou en ligne, les clients bénéficient de tarifs plus avantageux », a assuré la porte-parole de Via Rail, Mylène Bélanger, en soulignant l’importance d’un service à la clientèle « près des gens et de leurs besoins ».Les billets ainsi achetés sont envoyés par courriel. Les passagers peuvent les présenter aux agents de bord du train en version imprimée ou encore sur leur téléphone intelligent. Il est aussi possible d’accéder au train en présentant simplement le numéro de confirmation d’achat. Il est à noter que les modifications aux services n’affectent ni l’horaire, ni la fréquence des trains. En 2012, 12 800 personnes sont montées ou descendues d’un train Via Rail à Saint-Hyacinthe. De ce nombre, 33 % seulement s’étaient procuré leur billet au guichet.« À la fin de 2012, nous avons introduit le service de billetterie en ligne. Depuis, le nombre de passagers achetant leur billet au guichet est passé à 24 % à Saint-Hyacinthe, selon les statistiques recueillies au cours du premier trimestre de 2013 », a indiqué Mme Bélanger. Avant d’apporter ces modifications à son service, Via Rail a évalué chaque gare à la lumière de trois critères, soit leur rentabilité, le volume de passagers et de ventes ainsi que la proximité des gares environnantes. Pour les usagers maskoutains, les gares les plus proches munies d’un guichet libre-service sont toutefois situées à une cinquantaine de kilomètres, soit à Saint-Lambert et à Drummondville. « Ce sont des décisions qui ne sont pas prises à la légère, puisqu’elles impliquent des changements d’habitude d’utilisation pour les clients. Toutefois, le comportement d’achat de nos clients et le mouvement vers ce genre de services dans l’industrie du voyage rendaient ces modifications nécessaires », a noté Mme Bélanger.À travers le Canada, la réduction des services fera passer de 82 % à 90 % la proportion de gares sans personnel. « Très peu de plaintes ont été formulées concernant les gares sans personnel au fil des ans et aucun incident fâcheux n’a été rapporté dans ces gares. Même sans personnel sur place en tout temps, il n’y aura aucun compromis au niveau de la sécurité. Les employés seront mis à contribution pour mitiger les risques qui pourraient être liés à l’absence de personnel en place. La sécurité des passagers, en gare et pendant le transport, demeure notre priorité », conclut la porte-parole.Il est possible de se procurer des billets de train par téléphone au 1 888 VIA-RAIL ou encore en ligne au www.viarail.ca

image