24 août 2017
Un chapiteau écroulé, des branches sectionnées et en feu 
Une heure déchaînée pour Dame nature
Par: Maxime Prévost Durand
Plusieurs branches ont été sectionnées par la foudre mardi au cœur du violent orage qui a frappé la région. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Plusieurs branches ont été sectionnées par la foudre mardi au cœur du violent orage qui a frappé la région. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Des branches sectionnées ou enflammées par la foudre, un chapiteau écroulé en raison des forts vents, l’orage violent qui a touché Saint-Hyacinthe mardi en fin d’après-midi a forcé la mobilisation des pompiers à plusieurs endroits en ville.

publicité

Au total, plus de 24 mm de pluie sont tombés en moins d’une heure, rapporte Michel Morissette, chroniqueur météo du COURRIER. Des rafales allant de 75 à 85 km/h ont été enregistrées à différents endroits de la région.
« C’est le plus gros orage de l’été. Un front froid s’amenait et a soulevé tout l’air chaud. L’importante différence entre l’air chaud et humide et l’air froid et sec a créé ces orages, explique-t-il. Plus le contraste est important entre les deux masses d’air, plus l’orage a un potentiel violent. »
À la Ville de Saint-Hyacinthe seulement, au moins 11 appels d’urgence ont été comptabilisés. Parmi les plus importantes interventions, un chapiteau qui s’érigeait sur le site de l’entreprise Jefo, sur la rue Martineau en bordure de l’autoroute 20, s’est écroulé en raison des forts vents. Deux personnes ont été blessées légèrement et transportées à l’hôpital, a confirmé l’entreprise ambulancière Dessercom.
Sur l’avenue Saint-Louis, une partie du toit d’un duplex a été soulevée par les vents, puis des branches sectionnées par la foudre ont brisé la vitre d’une résidence sur la rue Dessaulles. Quatre appels ont aussi été enregistrés pour des branches en feu dans le secteur Saint-Thomas-d’Aquin, a indiqué la directrice des communications à la Ville, Brigitte Massé. Un poteau d’Hydro-Québec a également pris feu sur l’avenue Sainte-Catherine.
Les importantes précipitations ont forcé l’intervention des pompiers sur l’avenue Saint-Onge notamment, alors que les égouts ne suffisaient plus àévacuer l’eau.
« Lorsqu’il y a des alertes de cette nature, on reste très vigilants et on est prêt à intervenir rapidement », soutient Mme Massé, indiquant que 23 pompiers ont participé aux opérations sur le terrain.
Au plus fort des orages, quelques milliers de résidences de Saint-Hyacinthe et des villes avoisinantes ont été privées d’électricité. En matinée mercredi, un peu plus de 450 abonnés étaient toujours plongés dans la noirceur.

image