7 mai 2015
Jour de la Terre à l’ITA
Une journée complètement AGRO pour les élèves du secondaire
Par: Le Courrier
La Journée complètement AGRO a accueilli plus de 300 élèves du secondaire le 22 avril à Saint-Hyacinthe.

La Journée complètement AGRO a accueilli plus de 300 élèves du secondaire le 22 avril à Saint-Hyacinthe.

Le 22 avril, Jour de la Terre, l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) était l’hôte de la Journée complètement AGRO destinée à faire connaître le domaine agroalimentaire.

Publicité
Activer le son

Plus de 300 élèves des 3e, 4e et 5e secondaires ont pu améliorer leurs ­connaissances au sujet de l’aménagement paysager, de l’horticulture, de l’agriculture et de la transformation des aliments. Ils ont également eu l’occasion de découvrir les efforts déployés par les acteurs de ces secteurs d’activité pour ­réduire l’impact environnemental de leurs industries et pour protéger ­’environnement!

Tous les élèves avaient préalablement indiqué leurs préférences parmi les sept ateliers offerts, qui représentaient les six programmes de formation technique et les cours de la formation générale offerts au campus de Saint-Hyacinthe. Ils ont ainsi profité d’une activité bâtie « sur ­mesure » en fonction de leurs intérêts. Les ateliers préparés et animés par les professeurs de l’ITA prenaient place dans les installations de l’Institut telles que les serres, la ferme laitière, le Jardin Daniel A. Séguin, les usines de transformation alimentaire, l’atelier de génie rural et un laboratoire d’analyse des sols.

Concrètement, les élèves ont, entre autres choses, assisté à un atelier sur la transformation de la pomme en jus. Une démonstration portant sur la physiologie végétale les a amenés à constater le rôle que remplissent les fleurs, les plantes, les arbres et les arbustes dans la protection de l’environnement. Un autre atelier leur a permis d’identifier les nombreuses composantes du sol, d’examiner le ­fonctionnement des racines des végétaux et de découvrir les façons de maintenir la terre en bonne condition et de minimiser l’impact environnemental de ­l’agriculture.

« Le secondaire est une période ­critique dans le processus du choix de carrière des élèves. Il est facile de s’y perdre tant les possibilités sont ­nombreuses et variées. En mettant sur pied cette ­activité, nous souhaitons ­améliorer les ­perceptions des jeunes à l’égard de notre domaine ­d’activité. Il est important pour nous de leur présenter des avenues de carrières fort intéressantes, mais qui sont souvent ­méconnues, voire inconnues. Par exemple, nous voulons leur démontrer que, s’ils aiment la création et le dessin, la technique de l’ITA en aménagement ­paysager leur permettra de devenir concepteur de plans d’espaces verts. De plus, le secteur agroalimentaire manque de main-d’oeuvre. Il est important de ­souligner que le taux de placement de nos étudiants frôlent les 100 % pour ­l’ensemble de nos programmes, a ­précisé Alain Couture, directeur général du ­campus de Saint-Hyacinthe.

L’activité, qui en était à une troisième présentation, a attiré jusqu’à ­aujourd’hui près de 600 élèves du ­secondaire ­provenant de différentes ­régions de l’ouest du Québec au campus de ­Saint-Hyacinthe. L’ITA, qui compte aussi un campus à La Pocatière, y ­organise une activité équivalente en ­collaboration avec le Cégep de La ­Pocatière pour accueillir les élèves de l’est du Québec.

image