19 avril 2012
Une médaille pour les 160 ans du Courrier de Saint-Hyacinthe
Par: Martin Bourassa

Le Courrier de Saint-Hyacinthe, doyen des journaux français d’Amérique, entreprend cette semaine sa 160 e année de publication.

publicité

Pour souligner cette extraordinaire longévité, des artisans du journal se sont rendus à Québec, mardi, afin d’y recevoir la Médaille de l’Assemblée nationale des mains du député péquiste de Saint-Hyacinthe, Émilien Pelletier.

Ce dernier a profité du temps de parole qui lui était réservé pour lire une déclaration officielle, saluant la réussite du Courrier de Saint-Hyacinthe et rappelant sa riche histoire. « Depuis 160 ans, cet hebdomadaire n’a jamais raté une publication. De plus, il est un journal indépendant, n’appartenant à aucun groupe de presse, ce qui est assez exceptionnel actuellement. Parmi la liste des rédacteurs en chef et des journalistes qui émaillèrent l’histoire du COURRIER et celle de tout le journalisme québécois figurent des noms célèbres. Songeons à Médéric Lanctôt, à Honoré Mercier, qui fut un premier ministre du Québec, à Jules Tardivel, Henri Bourassa, à Harry Bernard, qui a occupé le poste durant 47 ans », a résumé M. Pelletier.La remise officielle de la Médaille à l’éditeur du COURRIER, Benoit Chartier, s’est déroulée dans un petit salon de l’Assemblée nationale, en présence du député de Saint-Hyacinthe et de collègues députés, dont Maka Kotto, député de Bourget et porte-parole de l’Opposition officielle en matière de culture et de communications.Les représentants du COURRIER ont par la suite été reçus par la chef de l’Opposition officielle, Pauline Marois, qui a salué à son tour les 160 ans du COURRIER.Elle a rendu hommage aux artisans qui écrivent chaque semaine la petite histoire de Saint-Hyacinthe et région et contribuent à assurer une diversité d’opinions.

Un privilège

Benoit Chartier s’est dit touché et honoré de recevoir cette marque de reconnaissance de l’Assemblée nationale. Il l’a acceptée au nom de tous les employés de DBC Communications qui perpétuent fidèlement la tradition d’excellence qui a fait la réputation enviable du journal depuis sa fondation en 1853.

« Ëtre le propriétaire et l’éditeur d’un si grand journal indépendant, d’une telle institution est pour moi un grand privilège qui s’accompagne de grandes responsabilités. Nous ne pouvons faire aucun compromis sur la qualité du journal et la pertinence de son contenu. C’est un défi que nous relevons depuis maintenant 160 ans et nous entendons continuer d’être la référence dans le secteur de la presse hebdomadaire au Québec. La démocratie passe par une information de qualité. » Les médailles de l’Assemblée nationale du Québec, une pièce de bronze à l’effigie du premier orateur de la Chambre d’Assemblée du Bas-Canada, Jean-Antoine Panet, et qui reproduit une partie de la toile Le Débat sur les langues de Charles Huot, sont décernées par le président de l’Assemblée ou par l’un des 125 députés à des personnalités québécoises, canadiennes ou étrangères méritant la reconnaissance des députés de l’Assemblée et de la population du Québec.

Le concours du 160 e

Question de souligner comme il se doit les 160 ans du COURRIER et de témoigner de sa gratitude envers ceux qui nous incitent à nous dépasser chaque semaine, LE COURRIER lance un grand concours, en collaboration avec Club Med et Club Voyages Agena-Boislard Poirier de Saint-Hyacinthe.

À l’enjeu? Un forfait de 5 000 $ au Club Med. Tous les détails se retrouvent à l’intérieur de la publicité du concours, au centre de la présente édition.Le grand tirage aura lieu le 30 mai lors d’un 5 à 7 h au resto-bar Le St-Hub.

image