6 juin 2013
Une participation valorisante au concours ma plus belle histoire
Par: Le Courrier
Les gagnants locaux et nationaux Patricia Gagné, Stéphanie Gagnon Lafleur, Isabelle Morin et Gilles Gagné sont accompagnés de l’enseignante Ginette Guillemette, de la vice-présidente de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE) Josée Scalabrini, des enseignants et responsables du concours au CFM Louis Rousseau et Maude Vachon ainsi que du vice-président du syndicat de l’enseignement Val-Maska Luc Allard.

Les gagnants locaux et nationaux Patricia Gagné, Stéphanie Gagnon Lafleur, Isabelle Morin et Gilles Gagné sont accompagnés de l’enseignante Ginette Guillemette, de la vice-présidente de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE) Josée Scalabrini, des enseignants et responsables du concours au CFM Louis Rousseau et Maude Vachon ainsi que du vice-président du syndicat de l’enseignement Val-Maska Luc Allard.

Le Syndicat de l’enseignement Val-Maska était fier de souligner, le 9 avril, la performance des élèves des Centres de formation des adultes des Maskoutains au concours Ma plus belle histoire.

Les textes de Patricia Gagné, Gilles Gagné et Stéphanie Gagnon Lafleur, trois élèves du CFM des Maskoutains, ont été choisis pour faire partie du recueil national du concours, publié par la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE).

Le Syndicat de l’enseignement Val-Maska a aussi souligné la participation des gagnants locaux qui sont Gilles Gagné, Stéphanie Gagnon Lafleur, Nathalie Dionne et Isabelle Morin. Les membres du Syndicat de l’enseignement Val-Maska ont fait parvenir cette année 51 textes au concours. À l’échelle du Québec, ce sont près de 510 textes qui ont été reçus. Cinquante d’entre eux ont été choisis pour faire partie d’un recueil, lancé officiellement par la FSE en 5 000 exemplaires. « Ce concours vise à honorer les efforts et la persévérance des élèves qui travaillent à se bâtir une vie meilleure. Nous soulignons également le dévouement et le professionnalisme des enseignantes et enseignants qui les accompagnent tous les jours », a commenté Luc Allard, vice-président du Syndicat de l’enseignement Val-Maska. « Par l’écriture de ces lignes remplies d’obstacles, mais aussi d’espoir et de rêves, les participantes et participants nous ont raconté leur plus belle histoire. À nous de transmettre à notre tour la belle histoire de la formation des adultes et de promouvoir une éducation de qualité au bénéfice de toute la société », a-t-il conclu.

image