25 juillet 2013
Nissan Versa Note
Une petite, juste pour le Québec
Par: Marc Bouchard

Il est assez rare qu’un constructeur automobile le dise aussi ouvertement, mais ce n’est pas un secret : les ventes automobiles au Québec sont totalement différentes de celles du reste du Canada, et certains modèles sont définitivement mieux équipés pour faire face à nos exigences. C’est le cas de la Nissan Versa Note qui arrive tout juste chez les concessionnaires.

publicité

En fait, la Note, remplaçante émérite de la Nissan Versa à hayon qui a disparu depuis deux ans déjà, est une voiture vendue partout au monde, mais dont les caractéristiques physiques et dynamiques, et l’équipement, plairont davantage aux Latins que nous sommes qu’à nos collègues anglo-saxons.

Elle est petite, mais spacieuse, confortable, stylée, mais pratique, économique et abordable, et fournit une conduite intéressante. Bref, Nissan mise tellement sur le marché du Québec qu’il y investit la majeure partie de son budget publicitaire. Cette Nissan, elle est faite pour nous!

Une nouvelle Note

La Versa Note n’a plus rien de commun avec la voiture qu’elle remplace, ni avec la version berline de la Versa. Construite sur une toute nouvelle plate-forme appelée V, elle fait l’objet d’une réingénierie quasi complète lui donnant à la fois un nouveau style et de nouvelles qualités dynamiques.

Physiquement, elle se présente comme une voiture plus moderne et plus stylée. Les blocs optiques avant sont mieux définis, le capot s’incline davantage et les fenêtres sont abondantes. À l’arrière, elle est un tantinet plus élevée que sa prédécesseure, plus carrée aussi, et offre des feux avec lignes aérodynamiques intégrés (en mots simples, on a inséré un peu de relief dans les feux arrière pour détourner l’air, limiter la friction et éviter les turbulences). L’ensemble est donc plus homogène et plus moderne. Il n’est pas sans rappeler certaines rivales comme la Honda Fit. En matière de taille cependant, et étonnamment, la Note est plus courte que celle qu’elle remplace, mais ce sont surtout les porte-à-faux avant et arrière qui ont écopé, une grande nouvelle pour la conduite. Dans l’habitacle, le design fait place à la simplicité et au dégagement. La planche de bord dans son ensemble est facilement lisible et complète. On peut certes se plaindre un peu de la trop grande simplicité des boutons de commandes de la ventilation, mais sans plus. Mais c’est l’espace intérieur qui est spectaculaire. Le dégagement pour la tête est plus important que celui de bien des grandes berlines et les passagers arrière ne se sentent jamais coincés. Plus ingénieux encore, on offre un espace de chargement spacieux et intelligemment aménagé. Le système appelé Divide-N-Hide permet de modifier la hauteur du plancher de l’espace cargo : en position surélevée, non seulement il crée un petit coffre habilement dissimulé, mais il permet aussi de replier la banquette arrière et d’avoir un plancher plat. Ingénieux et facile à utiliser, même d’une seule main! Seul bémol, la qualité des matériaux dans l’habitacle n’est pas exactement à la hauteur. Plastique dur, appliques de moindre qualité : l’intérieur risque de ressembler à un graffiti de rayures sous peu. Sous le capot, un petit moteur 1,6 litre capable d’économie spectaculaire. Du haut de ses 109 chevaux, la Note consomme 5,5 litres aux 100 km avec la boîte automatique CVT, une transmission un peu ennuyeuse, mais efficace que je me suis surpris à apprécier davantage dans cette déclinaison que dans l’ancienne génération. Presque toutes les versions sont aussi offertes avec une boîte manuelle. Système multimédia que l’on peut relier à Google Map, système de caméra Around-View (caméra 360 degrés) unique dans ce segment, et autres technologies sont aussi du nombre des options de la Versa Note. Mais vous aurez compris que pour y avoir droit, vous devrez choisir l’option la plus haut de gamme, dont le prix de vente est tout de même plus que raisonnable. Et la beauté de la chose : la Nissan Versa Note sera vendue moins de 20 000 $ dans sa déclinaison la plus luxueuse (14 300 $ environ en version de base). Économique, abordable, jolie et bien équipée : elle a vraiment tout pour plaire aux Québécois.

Forces :

– Design renouvelé – Technologie abondante – Intérieur spacieux

Faiblesses :

– Boîte CVT ennuyeuse – Matériaux de moindre qualité – Système basique de climatisation

Fiche technique

Moteur : 4 cyl. 1,6 l Puissance : 109 chevaux Transmission: automatique variation continue Transmission optionnelle : manuelle 6 rapports Consommation : 5,5 l aux 100 km (combiné – estimé) Prix : de 14 300 $ à 20 000 $ environ

image