22 août 2013
Une plaque commémorative pour les Jeunesses musicales du Canada
Par: Le Courrier
Denis Poitras, Danièle LeBlanc, directrice générale et directrice artistique des Jeunesses musicales du Canada, David Bousquet, conseiller municipal, et Joseph Rouleau, président des JMC.

Denis Poitras, Danièle LeBlanc, directrice générale et directrice artistique des Jeunesses musicales du Canada, David Bousquet, conseiller municipal, et Joseph Rouleau, président des JMC.

La Ville de Saint-Hyacinthe a procédé, le mardi 13 août, à la remise symbolique d’une plaque commémorative visant à souligner l’apport extraordinaire des premiers fondateurs et collaborateurs des Jeunesses musicales du Canada (JMC), dont le foyer permanent initial fut établi à Saint-Hyacinthe en 1949.

Cette cérémonie a eu lieu tout juste avant le spectacle de Mes Aïeux, présenté dans le cadre des Beaux Mardis de Casimir.

Le conseiller municipal et président de la Commission du patrimoine, David Bousquet, a prononcé le mot de bienvenue, soulignant l’importance du passage des Jeunesses musicales du Canada à Saint-Hyacinthe. Joseph Rouleau, président des Jeunesses musicales du Canada, et Danièle LeBlanc, directrice générale et artistique de l’organisme, étaient présents pour l’occasion.

La Salle des Arts, berceau des JMC

La Salle des Arts de l’Hôtel de Ville de Saint-Hyacinthe est le premier siège de la corporation des Jeunesses musicales du Canada. Cette salle rend en quelque sorte hommage aux Compagnons de l’Art de Saint-Hyacinthe, une filiale du Service des loisirs fondée en 1947.

C’est également à cet endroit qu’a été organisé un concert en 1949, au cours duquel le musicien et premier directeur général, Gilles Lefebvre, a exposé son plan d’association pour les groupements artistiques de la jeunesse canadienne. Les Compagnons de l’Art de Saint-Hyacinthe ont par la suite initié la rencontre de fondation des Jeunesses musicales du Canada, le 23 août 1949. Organisme à but non lucratif, les Jeunesses musicales du Canada ont un double mandat, soit de favoriser la diffusion de la musique classique, en particulier auprès des jeunes, et de soutenir les jeunes instrumentalistes, chanteurs et compositeurs professionnels dans le développement de leur carrière tant sur la scène nationale qu’internationale.

image