2 juillet 2015
Beauvillier sélectionné en première ronde du repêchage de la LNH
Une première dans l’histoire des Gaulois
Par: Maxime Prévost Durand
Une première dans l’histoire des Gaulois

Une première dans l’histoire des Gaulois

Anthony Beauvillier est maintenant membre des Islanders de New York. On le voit en compagnie de Mathew Barzal, autre choix de première ronde de la formation new-yorkaise. Photo Twitter New York Islanders (@NYIslanders) ©

Anthony Beauvillier est maintenant membre des Islanders de New York. On le voit en compagnie de Mathew Barzal, autre choix de première ronde de la formation new-yorkaise. Photo Twitter New York Islanders (@NYIslanders) ©

Jérémy Roy pose fièrement avec son ancien coéquipier chez les Gaulois, Pier-Alexandre Trudeau. Photo Facebook

Jérémy Roy pose fièrement avec son ancien coéquipier chez les Gaulois, Pier-Alexandre Trudeau. Photo Facebook

Jean-Christophe Beaudin rencontre l’entraîneur-chef de l’Avalanche du Colorado, Patrick Roy. Photo avalanche.nhl.com ©

Jean-Christophe Beaudin rencontre l’entraîneur-chef de l’Avalanche du Colorado, Patrick Roy. Photo avalanche.nhl.com ©

Anthony Beauvillier a écrit l’histoire des Gaulois d’Antoine-Girouard vendredi dernier, devenant le premier joueur issu de la formation midget AAA de Saint-Hyacinthe à être sélectionné en première ronde du repêchage de la Ligue nationale de hockey.

Publicité
Activer le son

Le Maskoutain, qui a évolué avec les Cataractes de Shawinigan au cours des deux dernières saisons dans la LHJMQ, a été sélectionné au 28e rang par les Islanders de New York.

Ces derniers sont même allés jusqu’à échanger des choix de 2e et 3e ronde au Lightning de Tampa Bay pour s’assurer de sa sélection, à la grande surprise du principal intéressé.

« Je ne les avais rencontrés que deux fois durant la saison pour des entrevues bien ordinaires », a indiqué Beauvillier, rejoint par LE COURRIER lundi.

« Ça a été une surprise pour moi. Je me disais que les chances étaient minces que je sorte en première ronde », a-t-il poursuivi, avouant tout même que le niveau de stress a monté en flèche à partir de la 20e sélection.

La surprise a laissé place à la fierté, comme en témoignait le large sourire que l’on pouvait lire sur son visage. « Je ne le éalise pas encore. Ce sont des émotions tellement fortes! »

Au lendemain de sa sélection, Beauvillier retournait au BB&T Center, domicile des Panthers de la Floride où se tenait le repêchage, afin de rencontrer l’organisation des Islanders. Il participera la semaine prochaine au camp de développement de l’équipe, à Brooklyn.

Une grande cuvée

Au cours de cette séance de sélection, pas moins de six joueurs ayant porté l’uniforme des Gaulois d’Antoine-Girouard ont été choisis par l’une des trente équipes de la LNH. Il s’agit là de la plus grande cuvée lors d’un même repêchage pour l’organisation maskoutaine.

Le défenseur Jeremy Roy, de Richelieu, a été le premier choix de la deuxième ronde, sélectionné au 31e rang par les Sharks de San Jose.

Le défenseur Guillaume Brisebois, de Mont-Saint-Hilaire, et l’attaquant Jean-Christophe Beaudin, de Saint-Bruno, ont quant à eux été appelés en troisième ronde. Le premier a été le 66e choix au total, sélectionné par les Canucks de Vancouver, puis le second a endossé le chandail de l’Avalanche du Colorado grâce à sa sélection au 71e rang.

L’arrière Alexandre Carrier, de Varennes, puis l’attaquant Mathieu Joseph, de Chambly, ont suivi au 4e tour. Carrier (115e) arbore maintenant le chandail des Predators de Nashville, tandis que Joseph (120e) porte celui du Lightning de Tampa Bay.

Une fierté pour les Gaulois

Le gouverneur des Gaulois d’Antoine-Girouard, Yves Sansfaçon, et l’entraîneur-chef, Martin Cadorette, ont savouré ce repêchage.

« Ce sont des gars qui sont passés par notre programme et qui ont gravi les échelons un à un. Ça donne une belle réputation au programme », a commenté M. Sansfaçon.

Pour Martin Cadorette, même s’il se dit très fier de ses anciens protégés, pas question de prendre une trop grande part du mérite dans leurs succès. « J’ai été une personne parmi toutes celles qui ont contribué à leur développement. La grosse partie du travail vient des jeunes. Ce sont eux qui mettent les patins chaque jour et qui veulent s’améliorer. »

Ces six joueurs repêchés au cours de la fin de semaine tenteront d’imiter les Maxime Talbot, Kristopher Letang et Bruno Gervais, qui ont tous atteint la Ligue nationale de hockey après être passés par le programme des Gaulois.

image