19 septembre 2013
Rendez-vous des papilles
Une première en ville pour le Saint-Amand Blues
Par: Le Courrier
Le <em>22 câline de blues</em> met en lumière le travail des poètes derrière les chansons interprétées par les rockers québécois des années 80.

Le 22 câline de blues met en lumière le travail des poètes derrière les chansons interprétées par les rockers québécois des années 80.

Mario Saint-Amand et son groupe le Saint-Amand Blues seront de passage le samedi 21 septembre, à 18 h 30, à la scène Desjardins au Parc Casimir-Dessaulles dans le cadre du Rendez-vous des papilles. Le spectacle 22 câline de blues consiste en un hommage aux pionniers du rock québécois.

Le retour à la musique a été telle une révélation pour Mario Saint-Amand après son interprétation de Gerry Boulet au grand écran en 2011.

« Ce film m’a donné envie de retourner chanter, mais tout ça a été possible grâce à Breen Leboeuf. Après la sortie de Gerry, le téléphone ne sonnait plus pour m’engager comme acteur. J’ai appelé Breen et je lui ai dit, décidé comme jamais, qu’on partait en tournée », a mentionné le chanteur en entrevue au COURRIER.Mario Saint-Amand traîne derrière lui un bagage diversifié. Après ses débuts en musique à l’âge de treize ans, il est passé sur la scène de plusieurs théâtres, au petit comme au grand écran, pour finalement revenir à ses amours de jeunesse.« On m’avait dit en 1996 quand j’ai fait, avec les Act’n’Blues (groupe composé de dix musiciens/chanteurs/comédiens), la scène Hydro-Québec des Francofolies que si je continuais la musique, on ne m’engagerait plus comme acteur. À ce moment-là, j’ai mis le plaisir de chanter de côté, aujourd’hui, je chante car je ne joue pas », a-t-il confié.

Reconnaissance

La tournée 22 câline de blues reprend non seulement des succès d’Offenbach, de Pierre Harel et de Plume Latraverse, mais aussi des compositions sorties du répertoire de Mario Saint-Amand. Ce dernier présente 22 chansons accompagnées de 22 histoires au public.

Jean-Fernand Girard, directeur musical, propose des arrangements très contemporains pour le blues band composé de Denis Fortier à la basse, de Christian Pamerleau à la batterie et d’Andréanne Tremblay au violon électrique, instrument qui « donne le son particulier du Saint-Amand Blues ».Après avoir vendu sa maison aux Îles-de-la-Madeleine et ses appartements à Montréal, Mario Saint-Amand peut dire qu’il réalise un rêve alors qu’il cultive le rêve de se produire à la télé, au cinéma ou encore avec sa musique.« Je suis un homme passionné et comblé. La vie me permet de faire ce que j’aime au fil des jours et j’en suis extrêmement reconnaissant, d’autant plus que je suis entouré des meilleures personnes pour réaliser ce beau projet-là. »

Encore des projets

Bien qu’il se concentre sur la tournée actuelle, Mario Saint-Amand n’abandonne pas pour autant la télé. Un projet de film a été déposé à Téléfilm dernièrement pour production à l’été 2014. En collaboration avec le réalisateur Robert Favreau, Saint-Amand se retrouvera dans la distribution de ce huis clos entre un homme, sa femme et leur enfant de 15 ans, alors qu’ils vivent une séparation amoureuse qui tourne mal.

De passage pour la première fois à Saint-Hyacinthe, le Saint-Amand Blues offrira une courte prestation au public maskoutain. « Comme on est toujours en rodage, la durée des spectacles n’est jamais la même. Notre première médiatique Montréalaise aura lieu le 28 janvier et nous sommes actuellement en pourparlers avec la direction du Centre des Arts Juliette-Lassonde pour être ajoutés à la programmation 2014-2015. »Le spectacle présenté au rendez-vous des papilles est offert tout à fait gratuitement. Pour de plus amples informations sur la tournée du Saint-Amand Blues, consultez le www.mariosaintamand.com

image