3 juin 2021
Avenue Bois à Saint-Hyacinthe
Une résidence détruite par un violent incendie
Par: Olivier Dénommée

Un incendie d’une rare intensité a complètement détruit une maison, mardi matin, jetant un couple à la rue. Personne n’a été blessé. Photo Olivier Joyal

Il ne restait déjà plus grand-chose encore debout 24 heures après l’incendie du 5605, avenue Bois. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Un incendie d’une rare intensité a emporté une maison située sur l’avenue Bois, à Saint-Hyacinthe, mardi avant-midi. Heureusement, malgré l’étendue des dégâts, personne n’a subi de blessures.

Publicité
Activer le son

Au moment d’écrire ces lignes, l’origine exacte du brasier était encore inconnue, mais les pompiers ont fait face à un feu intense qui s’est propagé très rapidement au 5605, avenue Bois, ravageant en quelques dizaines de minutes le toit et plusieurs murs de la résidence. Le voisinage a rapidement pu remarquer le panache de fumée noire dans le ciel et l’alimentation électrique a été coupée dans le secteur par Hydro-Québec.

Malgré tous les efforts de la quinzaine de pompiers qui ont combattu les flammes, la propriété, dont la valeur était évaluée à 224 300 $ selon le rôle de la Ville, est considérée comme une perte totale. Un véhicule garé à proximité n’a pas non plus été épargné par les flammes et les débris. Toutefois, il ne semble pas que l’incendie ait atteint les maisons voisines.

Malgré l’étendue des dégâts, tout le monde a pu être évacué de la maison sans être blessé et le couple sinistré passera les prochains jours chez un membre de la famille en attendant la suite des choses.

« Tout le monde est en santé, c’est ce qui compte », a lancé Pascal Morin, fils des propriétaires, remerciant au passage le travail des pompiers et le soutien offert par les gens du voisinage.

Des discussions avec les assureurs devraient avoir lieu au courant des prochains jours.

Plusieurs interventions

Le hasard a voulu que les pompiers de Saint-Hyacinthe soient très sollicités mardi matin, et pas juste à cet incendie.

Au même moment, une équipe de huit pompiers a eu à intervenir pour une fuite de gaz sur la rue Brouillette. Des pompiers sont aussi venus en aide à une personne coincée dans un ascenseur, précise Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe. Ajoutons à cela le facteur chaleur et cela explique pourquoi l’alerte générale a été déclenchée environ une heure après le début de l’incendie de l’avenue Bois, pour venir « donner de l’air » aux pompiers fatigués.

image