19 avril 2012
Une semaine pour reconnaître le travail réalisé dans l’ombre
Par: Le Courrier
De gauche à droite, le député péquiste de Saint-Hyacinthe, Émilien Pelletier, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier, la directrice générale du Centre de Bénévolat de Saint-Hyacinthe, Sylvie Bouchard, la députée néo-démocrate de Saint-Hyacinthe-Bagot, Marie-Claude Morin et le président du conseil d'administration du Centre de Bénévolat, Claude Laroche.

De gauche à droite, le député péquiste de Saint-Hyacinthe, Émilien Pelletier, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier, la directrice générale du Centre de Bénévolat de Saint-Hyacinthe, Sylvie Bouchard, la députée néo-démocrate de Saint-Hyacinthe-Bagot, Marie-Claude Morin et le président du conseil d'administration du Centre de Bénévolat, Claude Laroche.

La Semaine de l’Action Bénévole qui a débuté le 15 et se termine le 21 avril, a été lancée le 12 avril lors d’une soirée au Centre de Bénévolat de Saint-Hyacinthe. Quelque 60 bénévoles étaient présents de même que plusieurs visages politiques pour souligner le travail laissé trop souvent dans l’ombre.

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier, était accompagné du député péquiste Émilien Pelletier et de la députée néo-démocrate Marie-Claude Morin pour offrir leurs mots de reconnaissance envers tous les bénévoles de la région.

Au total, 200 organismes oeuvrent dans la région pour un total de près de 4 000 bénévoles en terre maskoutaine, selon Émilien Pelletier. « Ce ne sont toutefois pas les chiffres qui sont importants ici, mais plutôt le geste qui est posé et ce que ça représente », de dire Sylvie Bouchard, directrice générale du Centre de Bénévolat de Saint-Hyacinthe.Le bénévolat s’exerce de plusieurs façons, que ce soit en s’impliquant dans l’équipe sportive de son jeune, en s’occupant d’une personne malade, ou encore en cuisinant pour les soupes populaires. Émilien Pelletier a profité de l’occasion pour parler de ses nombreuses actions bénévoles dans le passé, notamment au sein du hockey mineur de Saint-Hyacinthe. Marie-Claude Morin a elle aussi partagé ses expériences bénévoles alors qu’elle a déjà préparé des repas pour les soupes populaires de la région, « une expérience incroyable » selon elle. « Je le ferais chaque jour si je le pouvais », affirme-t-elle.« L’action bénévole, ça se passe chaque jour », a lancé le député péquiste. « Le bénévolat demeure trop souvent dans l’ombre. Avec la Semaine de l’Action Bénévole, c’est l’occasion de le mettre en valeur. » Sans le bénévolat, la société dans laquelle nous vivons ne serait pas la même, estime Claude Laroche, président du conseil d’administration du Centre de Bénévolat de Saint-Hyacinthe.

image