12 août 2021
carte blanche
Une vraie joke
Par: Christian Vanasse
Publicité
Activer le son

Avez-vous lu le dernier rapport du GIEC sur le climat? Non? Fiou. Lisez-le surtout pas. C’est plaaaaaaate. Alerte rouge, minuit moins une, maintenant ou jamais… C’est la même affaire que l’an passé, mais en turbo-pire.

Hé que les scientifiques n’ont pas le tour avec les belles histoires. Depuis les années 70, ils nous racontent exactement ce qu’ils prévoyaient qui arrive et qui est en train d’arriver sous nos yeux, mais… ils n’arrivent toujours pas à nous captiver. Ils ne nous font pas rire. C’est pour ça qu’on ne les prend plus au sérieux.

Vous savez ce qui est drôle? Que le toit de la maison pogne en feu pendant qu’on est en télétravail dans le salon, mais qu’on décide de finir quand même notre journée. Et en parlant plus fort que le détecteur de fumée, dire aux enfants de ne surtout pas s’inquiéter, qu’on va s’occuper du feu après le souper.

Ça c’est drôle. Exactement ce que font les partis au pouvoir depuis 50 ans. Et ils sont captivants. Et aussi drôles que ceux qui les élisent en préférant que le climat change plutôt que leurs habitudes.

Ce qui est drôle, c’est de voir les tornades, les inondations et les feux de forêt attirer notre regard, mais qu’on ferme les yeux sur nos modes de production, de distribution et de consommation qui les stimulent.

Et ça me tue vraiment de rire de voir les HEC et les écoles de gestion continuer de prêcher la croissance infinie dans un monde aux ressources finies.

Quand le niveau des océans va monter plus vite que le niveau de vie, on va peut-être se rendre compte qu’aux Jeux olympiques du réchauffement climatique, l’humanité va battre des records, mais n’aura aucune médaille.

C’est moins drôle. Normal parce que c’est pas une joke.

image