23 juillet 2020
Ligue de hockey midget AAA
Vers une saison presque normale
Par: Maxime Prévost Durand

Un calendrier de 40 matchs débuterait dès septembre, selon les plans de la Ligue de hockey midget AAA. Photothèque | Le Courrier ©

Après avoir vu leur dernière saison être écourtée, alors qu’ils devaient être l’équipe-hôte du prestigieux tournoi de la Coupe Telus, les Gaulois de Saint-Hyacinthe pourront reprendre leurs activités pratiquement aux mêmes dates qu’à l’habitude en vue de la prochaine saison de la Ligue de hockey midget AAA, malgré le contexte de la pandémie.

Publicité
Activer le son

L’organisation a confirmé qu’un pré-camp sera tenu du 8 au 13 août, puis que le camp d’entraînement suivra à compter du 14 août, bien près des dates habituelles. Quant à la saison régulière, il est prévu que celle-ci soit lancée aussi tôt que le 11 septembre, soit une semaine plus tard qu’à l’habitude, selon ce qui a été accepté récemment par les gouverneurs des différentes équipes. Il s’agira d’un calendrier de 40 matchs plutôt que de 42, en raison de l’annulation du Challenge CCM, un tournoi au cours duquel deux parties sont comptabilisées dans la saison régulière.

Toutefois, même si la ligue place ses pions en vue d’une saison lancée en septembre, il faudra d’abord que la santé publique donne son approbation à Hockey Québec pour passer à la phase 6 de son plan de relance, laquelle permet de jouer des matchs entre équipes qui ne sont pas d’une même région. Néanmoins, les nouvelles encourageantes des dernières semaines semblent avoir laissé croire aux gouverneurs que ce scénario sera possible. Ils gardent par contre d’autres scénarios en poche dans l’éventualité où le calendrier serait bousculé. Le format des séries pourrait, entre autres, être ajusté s’il y avait des matchs reportés en raison de la COVID-19.

Un revirement inattendu

Il s’agit d’un changement majeur dans l’approche de la nouvelle saison puisque les échos qu’on en avait quelques semaines auparavant étaient beaucoup plus pessimistes. On songeait alors à devoir faire une sélection sur papier seulement, sans pouvoir avoir le traditionnel camp d’entraînement, puis on anticipait le début de la saison au mieux en octobre, sinon en novembre ou même en janvier.

L’entraîneur-chef des Gaulois, Marc-André Ronda, est le premier surpris de ce revirement de situation, un véritable virage à 180 degrés. « Je ne pensais pas voir ça », a-t-il avoué lorsque joint par LE COURRIER.

L’équipe venait même tout juste d’envoyer les détails du processus de sélection, à la mi-juin, dans l’optique où il n’y aurait pas de camp d’entraînement, mais l’annonce de la ligue à la fin juin concernant la prochaine saison est venue changer la donne.

« Je suis vraiment enthousiaste et surtout soulagé de savoir qu’on va pouvoir organiser un camp d’entraînement. Je trouve qu’il y a une beauté dans le fait de voir les gars mettre beaucoup d’efforts pour gagner leur place dans l’équipe », a soutenu Ronda.

Malheureusement, certains joueurs ont dû être refusés puisque le nombre de joueurs qui sauteront sur la glace en même temps a dû être limité, pour se conformer aux directives de la santé publique. Ainsi, seulement 66 joueurs se présenteront au pré-camp, bien en deçà des chiffres habituels.

Vert et Noir : le juvénile D2 attendra

Effet collatéral de la COVID-19, l’équipe juvénile D2 du Vert et Noir de l’école Fadette, qui devait s’ajouter à l’offre de la structure intégrée des Gaulois de Saint-Hyacinthe cet automne, a été abandonnée pour la prochaine saison.

Il a été décidé que le Vert et Noir se greffera plutôt à la ligue scolaire du RSEQ seulement lors de la saison 2021-22, a fait savoir le directeur général de la structure des Gaulois, Benoit Rajotte. Le contexte actuel rendait difficile la formation de cette nouvelle équipe.

image