25 mai 2017
Vertige explore Shakespeare
Par: Olivier Dénommée
Chaque choriste a consacré au moins 150 heures pour arriver à rendre justice à ce classique qu’est Roméo et Juliette de Shakespeare. Une représentation spéciale du spectacle est d’ailleurs prévue le 17 juin à Beauport. Photo Patrick Roger

Chaque choriste a consacré au moins 150 heures pour arriver à rendre justice à ce classique qu’est Roméo et Juliette de Shakespeare. Une représentation spéciale du spectacle est d’ailleurs prévue le 17 juin à Beauport. Photo Patrick Roger

La prochaine prestation du groupe vocal Vertige promet d’être tout un défi pour la troupe maskoutaine qui interprétera Roméo et Juliette de William Shakespeare en version actualisée et urbaine.

Publicité
Activer le son

Cette relecture de Roméo et Juliette se tient loin des chansons issues des différentes comédies musicales qui lui sont dédiées. « Notre version ne contient que deux chansons tirées d’une comédie musicale. Le reste est composé de chansons, majoritairement francophones, auxquelles ont fait dire quelque chose », explique la codirectrice de Vertige, Josée Desmarais. Elle cite d’ailleurs des titres comme « ùNaître » de Marie-Chantal Toupin et « Je l’aime à mourir » de Francis Cabrel, qui viennent moderniser cette tragique histoire et la mettre « à la saveur Vertige ».

Les 21 choristes ont droit à un défi supplémentaire cette année, puisqu’une attention particulière a été accordée à la mise en scène. « Nous travaillons beaucoup au niveau de l’intensité. Notre jeu doit être crédible », insiste Mme Desmarais. C’est pourquoi le chœur amateur a fait appel au talent de Chantal Morasse pour les chorégraphies et la mise en scène.

Après des mois de préparation, les membres de Vertige se sentent fin prêts à présenter le fruit de leur travail : il sera possible de les entendre le samedi 27 mai à 20 h, à la salle Léon-Ringuet du Cégep de Saint-Hyacinthe.

image