21 juillet 2016
Vive la parodie liiiiibre
Par: Christian Vanasse
Publicité
Activer le son

Le Journal de Mourreal est ce populaire faux-journal Internet qui copie les traits, les couleurs et le style sensationnaliste du véritable Journal de Montréal en publiant des nouvelles encore plus loufoques que l’original avec une si redoutable efficacité que la mairesse de Paris, Anne Hidalgo, a récemment partagé un de leur photo-montage montrant Justin Trudeau embrassant Thomas Mulcair. Alors que tout le monde sait qu’en réalité le seul autre homme que Justin embrasserait c’est lui-même!

Pour les humoristes, chaque victoire d’une parodie est une victoire pour l’humour en général. Et pour tous les sites parodiques en particulier allant de la Pravda, le Navet, The Onion ou le Gorafi.

Or, certains ne partageaient pas cette joie, et sans humour aucun les avocats de QMI/Québécor ont envoyé ce qui a toutes les apparences d’une poursuite bâillon aux artisans du Journal de Mourreal. La poursuite mentionnant le risque de confusion pour les « gens ordinaires ou pressés ». Autant dire que les lecteurs de l’empire Québécor sont trop caves pour distinguer le vrai du faux.

Or, Québécor mord la main qui le nourrit. Un jour ils crient « Je suis Charlie », le lendemain ils proclament qu’ils sont Allah! Caricaturer le prophète? En première page! Caricaturer notre marque de commerce? Décapitez ce journal! En voulant tuer un moustique au bazooka avec toute la puissance de leur arsenal juridique qui pourrait mettre n’importe qui à terre pour les 10 000 prochaines années, la corporation de PK montre ses talents de vulgaire bully.

David a plié les genoux devant Goliath et les médias ont tôt fait d’annoncer la mort du journal mutin. Un peu trop tôt en fait. On croit à tort que les humoristes sont plus solitaires que solidaires. Erreur. Goliath se retrouvera bientôt devant des centaines de David.

Le Journal de Mourreal est mort? Vive le Journal de Mourreal!

image