5 novembre 2020
COVID-19
Le nombre de nouveaux cas ne baisse pas dans la MRC
Par: Maxime Prévost Durand

Pas moins de 146 nouveaux cas de COVID-19 ont été détectés dans la MRC des Maskoutains dans la dernière semaine (entre le 27 octobre et le 2 novembre), si bien que le territoire de Saint-Hyacinthe et des environs demeure l’un de ceux où le nouveau coronavirus se transmet le plus en Montérégie présentement.

Publicité
Activer le son

Alors que la situation s’est stabilisée dans les résidences privées pour aînés (voir autre texte), la COVID-19 continue de se propager dans d’autres milieux et dans la communauté.

Parmi les éclosions connues, celle qui a sévi au Dooly’s avant sa fermeture, à la mi-octobre, a engendré d’autres nouveaux cas dans les derniers jours. La santé publique associe dorénavant plus de 24 cas – 10 de plus que la semaine dernière – à deux soirées tenues à cet endroit, où des rassemblements plus importants ont été observés avec une distanciation quasi absente. Plusieurs de ces cas sont des étudiants du campus maskoutain de l’Institut de technologie agroalimentaire. Cela avait amené l’ITA à dispenser tous ses cours exclusivement en ligne depuis le 26 octobre, une mesure qui est en vigueur jusqu’au 9 novembre.

Stabilité dans les écoles

Le nombre de cas dans les écoles du Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSSH) s’est montré plutôt stable dans les derniers jours. On répertoriait 39 cas dans 14 institutions mardi, soit à peine cinq cas de moins que la semaine précédente.

Seule l’école professionnelle de Saint-Hyacinthe est toujours aux prises avec un plus grand nombre de cas. Elle compte 16 cas, dont la majorité (13 cas) est associée à l’immeuble Casavant.

Dans les 13 autres écoles qui apparaissent sur la liste, sept d’entre elles ne comptent qu’un seul cas et les autres rapportent moins de cinq cas, selon les chiffres partagés par le CSSSH.

Au total, 132 élèves du réseau public ont dû être placés en isolement en lien avec les différents cas de COVID-19.

Au secteur privé, le Collège Saint-Maurice et l’École secondaire Saint-Joseph figuraient aussi toujours sur la liste gouvernementale des écoles comptant des cas positifs actifs.

image